GitHub devient gratuit pour toutes les équipes de développeurs

GitHub, la plus importante plateforme dédiée à l’hébergement et à la gestion de logiciels développés de façon collaborative, lance une offensive commerciale : son offre de base devient gratuite pour toutes les équipes de développeurs, et le tarif de son premier abonnement est divisé par deux.

Acheté en 2017 par Microsoft pour 7,5 milliards de dollars, GitHub reste un service en ligne incontournable dans la conception et la gestion de logiciels, malgré les craintes que cette acquisition a fait naître chez les partisans du logiciel libre. Il compte plus de 41 millions d’inscriptions et on dénombre plus de 27 millions de projets publics. Des statistiques qui devraient encore progresser,

GitHub a en effet annoncé le 14 avril que toutes les fonctionnalités de base de sa plateforme collaborative sont désormais gratuites pour tout le monde, qu’il s’agisse d’un développeur travaillant seul ou d’une équipe. De quoi provoquer un appel d’air de nouveaux utilisateurs qui, à terme, voudront peut-être passer à une version payante de GitHub pour avoir des fonctionnalités avancées.

GitHub lance une politique commerciale agressive avec la gratuité des fonctions de base du service pour les équipes et la baisse du prix de la première formule. // Source : othree

CHUTE DU PRIX DU PREMIER ABONNEMENT

Ainsi, GitHub propose toujours une première offre à 4 dollars par utilisateur et par mois (qui donne accès par exemple à davantage d’espace de stockage) et une seconde à 21 dollars par utilisateur et par mois (avec, entre autres, un audit avancé). Chaque palier inclut les avantages des seuils précédents. Il existe un dernier niveau, avec un support permanent, dont le tarif dépendra du profil de l’entreprise.

D’ailleurs, toujours dans cette stratégie de politique commerciale agressive, GitHub a aussi cassé le prix de sa première formule. Celle-ci était à 9 dollars par utilisateur et par mois avant l’annonce du 14 avril. Elle est désormais à 4 dollars, avec effet immédiat. Les clients actuels verront leur prochain prélèvement s’ajuster automatiquement pour refléter cette nouvelle grille tarifaire

Scranos, le malware vicieux qui fait des ravages sous Windows

virus-noir-300-6007Les chercheurs de BitDefender, célèbre éditeur de solutions de sécurité, viennent de lancer une alerte inquiétante. Ces experts auraient en effet découvert un nouveau logiciel malveillant terriblement dangereux qui fait actuellement des ravages sur les PC fonctionnant sous Windows. Baptisé Scramos, il serait d’abord apparu en Chine avant de se répandre massivement partout dans le monde, y compris en France, en infectant des ordinateurs avec des techniques particulièrement élaborées lui permettant notamment de se mettre régulièrement à jour.

Comme les chercheurs l’expliquent dans leur publicationScranos se diffuse selon la méthode du cheval de Troie, en se cachant dans divers logiciels d’apparence inoffensive comme des lecteurs vidéo ou des lecteurs de livres électroniques (e-books) et même des utilitaires de sécurité et des pilotes (drivers).

Une fois en place, Scramos installe des bibliothèques partagées (DLL) capables d’analyser des cookies de navigateurs et de récupérer de nombreuses informations sensibles, notamment des identifiants et des codes de comptes de divers services en ligne comme Facebook, Amazon, Youtube, Steam ou encore Airbnb. Plutôt effrayant…

Pire encore, il désactive la protection en temps réel Windows Defender, le logiciel de sécurité de Microsoft installé par défaut avec Windows, de manière à passer inaperçu. Scramos passe alors à l’étape suivante suivante, en installant un rootkit déguisé en pilote graphique authentifié par une signature au nom d’une société chinoise (Yun Yu Health Management Consulting Shanghai), un module extrêmement vicieux qui modifie le registre de Windows de façon à s’activer automatiquement à chaque démarrage du PC sans se faire repérer.

Les dégâts occasions par Scramos ne sont pas tous connus. Mais il semblerait que ses créateurs l’utilisent déjà massivement pour créer un réseau de PC « esclaves » (un botnet) générant des faux clics sur les publicités affichées dans des chaînes YouTube : un procédé permettant de rentabiliser leurs méfaits. Mais Scramos évolue visiblement en permanence, grâce à un module le mettant constamment à jour et lui permettant de télécharger d’autres composants malveillants. L’un d’eux servirait ainsi à envoyer des applications vérolées via Facebook aux amis de ses victimes. Un autre installerait des extensions aux navigateurs pour injecter des publicités ou forcer l’ouverture de certaines pages.

Bref, le potentiel de Scramos semble aussi vaste qu’effrayant. Et il est fort probable que ce malware fasse parler encore de lui dans les prochaines semaines. Inutile de préciser qu’il convient de mettre à jour son antivirus et de lancer une analyse au plus vite.

Amazon aura son service de vidéo gratuit

Pour ses clients propriétaires d'une Fire TV, Amazon prévoit de lancer une service de vidéo financé par la publicité
Pour ses clients propriétaires d’une Fire TV, Amazon prévoit de lancer une service de vidéo financé par la publicité

 Si l’écosystème multimédia Fire TV d’Amazon – qui existe sous forme d’une clé HDMI mais aussi sous la forme de la récente box intelligente Fire Cube – n’est pas forcément le plus connu en France, il compte pourtant pas moins de 48 millions d’utilisateurs dans le monde, dont une large partie en Amérique du Nord. Pour ses utilisateurs, Amazon prévoirait de lancer un service de vidéo gratuit financé par la publicité.

Pour le moment connu sous le nom de Free Dive, ce service ne serait pas pour autant une alternative gratuite à Prime Videos si l’on en croit l’article de The Information (lien en anglais), à l’origine du scoop. Le service s’orienterait plutôt vers la diffusion d’anciennes séries télévisées, Amazon serait d’ailleurs en pourparler avec diverses chaînes et studios pour acquérir des droits de diffusion.

Pour The Information, ce service serait un moyen de grignoter un peu plus de parts sur le très gros marché publicitaire télévisé. Il est d’ailleurs intéressant de noter que le service serait développé par IMDB, un service qui appartient également à Amazon et sur lequel le géant a introduit des contenus publicitaires, tout comme sur sa plateforme de vidéos de gaming Twitch. Et qu’Amazon prévoit aussi de rajouter du contenu publicitaires dans ses retransmissions de grands événements sportifs, qui seront pourtant diffusés sur Prime.

Source:CCM

Facebook Messenger bientôt écouté ?

Aux Etats-Unis, les autorités veulent écouter les appels sur Messenger. Mais Facebook s'y oppose.
Aux Etats-Unis, les autorités veulent écouter les appels sur Messenger. Mais Facebook s’y oppose.

Une bataille juridique s’engage aux Etats-Unis. D’un côté, le ministère américain de la justice, qui souhaite pouvoir surveiller les appels des utilisateurs de Messenger. De l’autre, Facebook, qui s’y oppose et qui affirme que ces appels sont cryptés de bout en bout.

Selon les informations de Reuters, le gouvernement américain veut pouvoir accéder aux échanges vocauxréalisés sur Messenger. Il a donc demandé à Facebook de lui fournir les clés du cryptage de son application de messagerie. Les enquêteurs du DOJ souhaitent surveiller les appels passés sur Messenger par des membres du gang Mara Salvatrucha 13, qu’ils veulent mettre sur écoute.

Face à cette demande, Facebook avance des arguments techniques. L’enjeu est de défendre le cryptage de bout-en-bout de son application. Les clés de chiffrement sont stockées en local, sur les appareils mobiles des utilisateurs, et il est donc impossible de les livrer aux enquêteurs du ministère de la justice.

L’issue du bras de fer est importante pour préciser le statut aux Etats-Unis de ces messageries instantanées comme Messenger, WhatsApp, Hangouts et autres. Jusqu’à présent, elles ne peuvent pas être mises sur écoute par les autorités américaines. Si Facebook n’obtient pas gain de cause, cela pourrait marquer la fin du chiffrement de bout en bout sur ces applications.

Source : CCM

Zuckerberg désolé, Facebook renforcé

Le PDG était auditionné par les élus américains sur les scandales touchant Facebook. Rien de tel n’est prévu à Bruxelles.

Cinq heures mardi devant le sénat américain. Quatre heures de plus devant la chambre des représentants mercredi à Washington. Mais pas une minute à Bruxelles. Mark Zuckerberg a passé cette semaine à s’excuser et à donner des gages de bonne volonté aux hommes politiques d’outre-Atlantique pour tenter d’éteindre le feu qui gagne la maison Facebook et ses deux milliards d’utilisateurs. L’Europe, elle, attendra. Même si 2,7 millions de ses citoyens sont concernés par le plus grand scandale de la courte histoire du réseau social. Les données des profils de 87 millions d’internautes ont été aspirées, à leur insu, par l’entreprise Cambridge Analytica pour alimenter la campagne de Donald Trump en 2016.

Quatorze ans à s’excuser

Le dirigeant trentenaire est aujourd’hui sommé de s’expliquer sur cette affaire, mais aussi sur tous les autres problèmes survenus ces derniers mois. « Nous n’avons pas fait assez (…) Cela va des fake news, de l’interférence étrangère dans le processus électoral à l’incitation à la haine, tout comme aux données concernant la vie privée. C’est mon erreur et j’en suis désolé », a-t-il récité par coeur à deux reprises.

Il a ensuite fait la liste des mesures déjà prises et d’autres à venir afin d’éviter que de tels problèmes ne se reproduisent. Une sénatrice a fait remarquer que Facebook s’était très souvent excusé tout au long de ces quatorze dernières années. Un de ses collègues a demandé le nom de l’hôtel dans lequel séjournait le PDG et à qui il avait adressé des messages ces derniers jours et s’est heurté à un refus catégorique. « Je pense que c’est pourtant le sujet qui nous préoccupe. Votre droit à la vie privée », a répondu l’édile. Ambiance.

La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, concernés

Mark Zuckerberg a dû également s’expliquer sur la vente illégale de médicaments sur son réseau ou les moyens d’y lutter contre le terrorisme et a reconnu avoir été lui-même la victime du vol de ses informations personnelles. Toutes ces heures de débats, les citoyens européens auraient sans doute apprécié d’en bénéficier aussi. Le parlement britannique a déjà essuyé un refus. La France aurait pu faire la même demande, elle qui n’a pas été épargnée par les derniers grands scandales frappant aujourd’hui Facebook.

Dans son document remis au sénat américain, son patron souligne qu’au moment de l’élection présidentielle française, l’an dernier, 30 000 faux comptes ont été trouvés et fermés par sa société dans l’Hexagone. L’entreprise Cambridge Analytica et son application This is your digital life ont exploité les données de 87 millions de personnes, mais soixante-seize Français seulement auraient installée l’application.

Pour autant, jusqu’à 211 591 de leurs amis seraient concernés. Moins qu’au Royaume-Uni (plus d’un million de personnes) ou en l’Allemagne (310 000), mais plus qu’en Belgique (61 000). Paradoxalement, l’Europe, ce grand absent des débats, n’aura sans doute jamais été aussi souvent pris en exemple par les élus américains. Quitte à susciter des rires narquois dans l’assistance.

Le maître des données

Car cette affaire survient à la veille de l’entrée en vigueur de la mise en oeuvre du Règlement général sur la protection des données (RGPD) sur le Vieux Continent, le 25 mai prochain. Un texte destiné à défendre les citoyens sur la collecte, le stockage, la circulation et la suppression de leurs informations personnelles. Cette loi va également permettre de sanctionner les contrevenants, qui pourront payer jusqu’à 20 millions d’euros d’amende, et une enquête vient d’être ouverte par les autorités européennes, menée par l’Irlande et l’Angleterre. « Le monde entier va regarder comment l’Europe va se coordonner pour sanctionner Facebook, indique Etienne Drouard, associé au cabinet d’avocats K&L Gates. Ce sera le premier test, une occasion unique, pour les pays de l’Union. »

Interrogé à ce sujet, Mark Zuckerberg a estimé que Bruxelles « avait bien fait les choses » et qu’il n’était pas opposé à une approche similaire aux Etats-Unis, sans rien promettre toutefois. En attendant le vote d’une loi américaine plus contraignante sur les données personnelles, Facebook applique déjà des mesures qui pourraient, comme le souligne Etienne Drouard, accroître son pouvoir: « Afin d’éviter de revivre l’épisode Cambridge Analytica, Facebook est en train de réduire le volume d’informations qu’il partageait jusqu’ici avec des entreprises tierces, notamment avec des sociétés de ciblage marketing comme Axciom. Le service aspirera donc toutes les données et ne régurgitera plus rien. Du coup, Facebook sera le seul à savoir à qui adresser un message publicitaire, à quel moment et pour qui ». Finalement, « Zuck » et sa création pourraient sortir de cette crise plus forts que jamais.

Booster son ordi avec une clef USB

48066-rLdmCV6MS7JNIvyB-s-Booster son ordi avec une clef usb

Une astuce bien pratique et peu onéreuse pour augmenter les performances de votre ordinateur : il faut dédier une clef USB offrant un minimum de 2;5Mo/s en lecture et 1;75 en écriture ce qui est la caractéristique courante d’une bonne clef usb pour vérifier ses caractéristiques on peu utiliser cet utilitaire :

il suffit de connecter la clef sur un port usb on fait un clique droit sur le nom de la clef depuis l’explorateur de fichiers puis cliquer sur « propriétés « ouvrez l’onglet « ReadyBoost « et valider en cliquant sur « OK «

Sécurité : des pirates attaquent Google

Une bande de hackers tente de contourner le protocole de double authentification du géant californien.

La double authentification est largement adoptée aujourd’hui par les géants du net. Ce dispositif, également appelé authentification à deux facteurs, offre un niveau de sécurité supplémentaire pour les utilisateurs en les obligeant à saisir leur identifiants, puis à entrer un code reçu par SMS afin de continuer leur navigation, ou de se connecter à un réseau ou à un ordinateur. Mais des hackers se sont récemment attaqués à la double authentification de Googleet tentent de contourner le protocole en envoyant eux-même un SMS à leur victime.

Le mode opératoire des hackers est simple : il envoient un SMS à la personne qu’ils souhaitent pirater, en se faisant passer pour Google. Dans ce message, ils expliquent à la victime qu’une tentative de connexion suspecte a été détectée sur son compte Gmail. Pour bloquer ce dernier, il lui est demandé de renvoyer le code à 6 chiffres qu’elle va recevoir dans les minutes suivantes par SMS au numéro qui lui a envoyé cette alerte. Or, ce numéro n’est autre que celui du pirate. Le code à 6 chiffre reçu par la victime est quant à lui généré par la connexion du hacker. Si la victime se fait avoir, elle enverra donc directement au pirate le code lui permettant d’opérer son méfait.

Cette manœuvre suppose cependant que le hacker possède l’adresse email de sa victime, mais également son mot de passe et son numéro de téléphone. Or, la liste de géants de l’internet victimes de vols de données ne cesse de s’agrandir. Le dernier en date : 32 millions de comptes ont été piratés sur Twitter.

Source : http://www.commentcamarche.net/news/5868293-securite-des-pirates-attaquent-google

Fusillade meurtrière dans une boîte gay : Orlando dans la tourmente

Fusillade meurtrière dans une boîte gay : Orlando dans la tourmente
Les drames se succèdent à Orlando, en Floride où une fusillade faisant plus de 50 morts a éclaté dimanche 12 juin à l’aube dans un night club, précédée de l’assassinat d’une chanteuse par un fan, vendredi 10 juin. Retour sur un week-end tragique pour les États-Unis.

Une fusillade dans une boîte gay

Un homme s’est introduit dans une discothèque gay et a ouvert le feu sur la foule, dimanche 12 juin. Au moins 50 morts et 53 blessés ont été recensés. C’est la tuerie la plus grave de l’histoire du pays, selon Le Monde. Le tueur serait un Américain, né de parents Afghans, nommé Omar Saddiqui Mateen. Ses motivations sont inconnues pour le moment, mais la piste terroriste est envisagée par les autorités. Terry DeCarlo, membre du LGBT Community Center de Orlando a déclaré à la télévision locale : « Comment ne pas penser qu’il s’agit d’une attaque visant spécifiquement la communauté LGBT quand les faits se déroulent dans une boîte LGBT et que 20 membres de la communauté sont morts et 40 autres à l’hôpital ? ».  Hillary Clinton, candidate à la présidentielle américaine, a présenté ses hommages aux victimes sur Twitter.

Hostile au lobby pro-armes, elle avait déclaré « Quelque chose va très mal (…) Je ne vais pas rester sans rien faire pendant que d’autres meurent encore à travers les États-Unis » suite au meurtre de deux journalistes en direct à la télévision, en août 2015.

Les États-Unis face aux violences armées

Les violences armées sont presque quotidiennes aux États-Unis. Selon le site Gunviolencearchive.org, il y aurait eu près de 5900 morts par armes à feu depuis le début de l’année 2016. La dernière fusillade de grande ampleur avait eu lieu à San Bernardino en Californie au mois de décembre 2015 et avait fait 14 morts, relançant momentanément le débat sur le port d’armes.

 

En savoir plus sur http://www.vanityfair.fr

10 aphrodisiaques naturels et pas chers !

Des stimulateurs de désir sans ordonnance, pas chers et efficaces : ça existe ! Vous connaissez les vertus du ginseng ou des huîtres, mais le ginkgo ou la passiflore ont aussi des effets stimulants. Dix aphrodisiaques naturels et faciles à trouver !




ginkgo biloba
Ginkgo Biloba

Le ginkgo biloba accroît le désir !
Cette plante réputée aphrodisiaque interviendrait dans la transmission des signaux nerveux. En pratique : la plante favoriserait le métabolisme de trois messagers chimiques du cerveau, l’ acétylcholine (qui entraîne l’excitation du pénis), la dopamine et la noradrénaline (qui accroissent le désir). Pour qui ? Les hommes et les femmes. Que prendre ? Sur avis médical : 120 à 240 mg d’extrait normalisé/jour, en commençant par 50 à 60 mg/jour pour prévenir les maux de tête fréquents à doses plus élevées. Ou : gouttes de Ginkogink, 1 dose (40 ml) 3 fois par jour (contient de l’alcool). Contre-indications : Grossesse et allaitement par précaution. Où l’acheter ? En pharmacies et parapharmacies.

 




HuitesLes huîtres augmentent le taux de testostérone
L’huître contient de grosses quantités de zinc (16 à 33 mg pour 100 g), un oligo-élément que les hommes perdent à chaque éjaculation. Or ce micronutriment participe à la synthèse de la testostérone , dont un déficit peut entraîner une baisse de libido. Pour qui ? Les hommes. Que prendre ? 3 à 4 huîtres/jour. Solution moins coûteuse : le germe de blé brut comble aussi les manques en zinc : 2 à 3 c. à soupe/jour pendant 1 mois. En complément : 10 à 15 mg/jour de gluconate de zinc ou de citrate de zinc. Sur avis médical. Contre-indications : Un surdosage peut avoir l’effet contraire. Où l’acheter ? En supermarchés, en pharmacies (complément).



La passiflore éveille les sens
La passiflore éveille les sens

La passiflore éveille les sens
La passiflore bleue ou passiflora coerulea (à ne pas confondre avec l’ incarnata qui a des propriétés sédatives) est riche en chrysine. Cette substance accroît le taux de testostérone et inhibe le processus d’aromatisation (qui transforme la testostérone, l’hormone du désir sexuel, en oestrogènes, hormone féminine). Résultat : la plante limite la perte de testostérone chez les hommes vieillissants et accroît l’excitation sexuelle. Pour qui ? Les hommes seulement. Que prendre ? 2 gélules de 500 mg/jour de chrysine (90 gélules de 500 mg – 44 €). Pendant 1 à 2 mois sur avis médical. Contre-indications : A ce dosage, aucune connue Où l’acheter ? En pharmacies.




Le ginseng améliore vraiment les érections
Le ginseng améliore vraiment les érections

Le ginseng améliore vraiment les érections
Ce n’est pas un légende : le ginseng augmente non seulement la résistance physiologique, mais la plante est aussi vasodilatatrice : elle entraîne un meilleur afflux de sang dans le pénis, donc des érections de meilleure qualité. Pour qui ? Les hommes. Que prendre ? 2 ou 3 gélules de 500 mg/jour au moment des repas (100 gélules de 500 mg – 21 €). Pendant 1 à 2 mois. Préférez le « Panax ginseng » qui vient de Chine du Nord. Le ginseng sibérien ou américain est souvent considéré comme moins actif. Sur avis médical. Contre-indications : Aucune connue, mais attention pas de surdosage ! Où l’acheter ? En pharmacies et magasins bio.






L’arginine favorise l’excitation
L’arginine favorise l’excitation

L’arginine favorise l’excitation
Méconnu du grand public, l’arginine favorise les érections et l’excitation. Cet acide aminé favorise la dilatation des vaisseaux et l’afflux de sang vers le sexe. Une étude américaine sur 93 femmes consultant pour une baisse de libido a montré une amélioration chez 62 % des sujets après 4 semaines de supplémentation. Pour qui ? Les hommes et les femmes. Que prendre ? 3 à 5 comprimés d’Arginine Alpha Ketoglutarate (100 gélules de 1 000 mg – 28 €) au coucher. Pendant 1 à 2 mois sur avis médical. Contre-indications : Asthme, cirrhose, herpès, insuffisance rénale, soucis cardiaques. Où l’acheter ? En magasins bio et parapharmacies.






La yohimbe stimule l’appétit sexuel
La yohimbe stimule l’appétit sexuel

La yohimbe stimule l’appétit sexuel
Le chlorhydrate de yohimbine est extrait d’un arbre d’Afrique de l’Ouest. La plante favorise l’afflux de sang dans les artères et provoque des érections de bonne qualité. Elle stimule aussi la sécrétion de noradrénaline, un messager chimique du cerveau, impliqué dans le désir. Pour qui ? Les hommes et les femmes. Que prendre ? 5 mg de Yocoral® à chaque repas. Prix : 30 € environ la boîte. Sur avis médical. Contre-indications : Hypertension, troubles rénaux ou hépatiques, troubles dépressifs, anxiété et si l’on prend de la Clonidine (antihypertenseur). La plante peut provoquer des palpitations ou des troubles digestifs. Où l’acheter ? En pharmacies.






Le muira puama accroît la libido
Le muira puama accroît la libido

Le muira puama accroît la libido
Le marapuama (ou muira puama) est un petit arbre dont les racines et l’écorce sont utilisées dans la médecine traditionnelle du Brésil et de Guyane. Une étude française a montré en 1990 la capacité de ce complément à améliorer la libido et la capacité érectile : sur 262 patients, 61 % ont fait état d’un désir sexuel accru et 51 % d’améliorations de la capacité érectile. Pour qui ? Les hommes et les femmes. Que prendre ? 30 gouttes de teinture mère de muira puama 3 fois/jour. Pendant 1 à 2 mois maximum sur avis médical. Prix : 19 € les 250 ml. Contre-indications : Aucune connue Où l’acheter ? En pharmacies.






Le chocolat dope la sécrétion de dopamine
Le chocolat dope la sécrétion de dopamine

Le chocolat dope la sécrétion de dopamine
Ce n’est pas un mythe, le chocolat noir contient une source importante de phényléthylamine (PEA). Un véritable dopant car elle entraîne la sécrétion de dopamine, une hormone responsable de la sensation de plaisir et qui contribue à l’orgasme. Une étude italienne en 2004 a montré que sur 153 femmes d’âges et de profils différents, celles qui avaient un faible pour le carré noir avaient plus de désir et de rapports. Pour qui : Les femmes… mais aussi les hommes ! Que prendre ? 1 ou 2 barres de chocolat noir (riche en cacao) le soir – 1,46 € la tablette de 100 g Lindt par exemple. Contre-indications : Aucune, sans abus quand même, le chocolat reste calorique ! Où l’acheter ? En supermarché.






Griffonia simplicifolia : contre les dysfonctions
Griffonia simplicifolia : contre les dysfonctions

Griffonia simplicifolia : contre les dysfonctions
Le Griffonia simplicifolia est une plante africaine dont les graines sont naturellement riches en L-5-HTP (hydroxytriptophane), précurseur direct de la sérotonine (messager chimique du cerveau). En plus de réguler l’humeur, elle améliore les dysfonctions sexuelles, dont l’éjaculation prématurée. Pour qui ? Les hommes. Que prendre ? 2 gélules de 50 mg 2 fois/jour (29 € les 90 gélules de 50 mg). Pendant 1 à 2 mois sur avis médical. Contre-indications : Evitez en cas de prise d’antidépresseurs, Prozac®, millepertuis, Zoloft®, de sclérodermie. Risque de somnolence. Où l’acheter ? En pharmacies ou magasins bio.






A éviter pour conserver sa libido
A éviter pour conserver sa libido

Si une toute petite quantité d’ alcool semble accroître les pensées et l’activité sexuelles, à plus forte dose et sur du long terme, il peut rendre impuissant. – Une alimentation trop grasse le soir limite la production de testostérone par l’organisme. Cette hormone régit le désir sexuel tant chez l’homme que chez la femme. – La cigarette nuit considérablement au système circulatoire et accentue du même coup les problèmes de dysfonction érectile. – Les personnes épuisées, surmenées et déprimées ont généralement une faible libido. Accordez-vous du repos et soignez votre déprime.





Menaces contre Isis Facebook et Twitter démontrent combien il compte sur eux

Nous trions les peluches de la futuriste.

Prédiction de nouvelles technologies efficaces est une entreprise risquée – pour chaque iPad ou ampoule, il y a aussi un hamac Voyage portable ou un Newton Apple. Avec cette mise en garde à l’esprit, nous avons rassemblé une liste des technologies que nous pensons faire un splash de l’année prochaine, et même, dans quelques cas, changer la façon dont nous vivons.
flames_of_ansarBig
Couper l’accès Isis aux médias sociaux grand public pourrait prendre une bouchée de son exposition – et même ses opérations.

A la fin de la récente vidéo de propagande Isis , une image inattendue apparaît: les visages de PDG Twitter Jack Dorsey et PDG de Facebook Mark Zuckerberg, criblés de balles.

« Vous annoncez quotidien que vous suspendez beaucoup de nos comptes», la vidéo se termine. « Et pour vous, nous disons: est-ce que tout ce que vous pouvez faire … Si vous fermez un compte, nous prendrons dix en retour et bientôt vos noms seront effacés après que nous supprimions vos sites. »

Loin d’être une menace crédible, cependant, la vidéo, publié par les pro-Isis pirates Sons du Califat, démontre experts quelque chose de terrorisme ont soupçonné pendant un certain temps: Isis repose largement sur les sites de médias sociaux grand public, et en coupant leur accès viendrait comme un coup énorme.

La vidéo a été motivée par l’annonce de Twitter qu’il a supprimé 125.000 comptes depuis la mi-2015 pour «menace ou la promotion des actes terroristes, principalement liés à Isis ». Des chercheurs de l’Institut Brookings ont fait l’estimation «conservatrice» qu’il y avait 46.000 comptes de supporters Isis à la fin de 2014, ce qui signifie que la suppression de masse a probablement pris une bouchée significative de la présence Twitter du groupe terroriste.

Nick Kaderbhai, chercheur au Collège de Centre international de King pour l’étude de la radicalisation et la violence politique, me dit qu’il ya six mois, il aurait fait valoir que le «bruit» ou pure échelle, du message de Isis en ligne serait « difficile à contenir « sur les médias sociaux.

Maintenant, sur la base des recherches plus récentes (y compris celle de l’Institut Brookings), il estime que «en fait, les suspensions ont eu un effet mesuré sur le bruit, ainsi que le signal, et que l’exposition Isis a été affectée ». La colère des supporters vers Dorsey et Zuckerberg est une preuve supplémentaire que les médias sociaux peuvent être un front crucial dans la lutte contre Isis.

Adam Hoffman, un candidat au doctorat à l’Université de Jérusalem dont les recherches portent sur l’utilisation des médias sociaux djihadiste, dit dans une séance d’information organisée par BICOM que Isis utiliser ces sites pour trois objectifs distincts. La communication entre les membres a lieu sur les réseaux de messagerie sécurisés et forums difficiles à trouver, mais des sites populaires de médias sociaux sont cruciaux pour recruter des combattants et la diffusion de la propagande. L’âge moyen des recrues étrangères à Isis est de 24 – il est sans surprise les médias sociaux est utilisé pour les atteindre.

« Une partie fondamentale du terrorisme est de magnifier votre impact perçu», dit Hoffman. Voilà pourquoi des vidéos hautement produits, profils de combattants héroïques et les images des massacres sont si importants pour le groupe.

Une présence en ligne sarrasins, vantard peut aussi affecter les batailles du monde réel. Certains commentateurs vont jusqu’à faire valoir que la tempête de tweets Isis qui a accompagné l’invasion de Mossoul en Juin 2014 intimidait les forces irakiennes et a aidé la victoire du groupe.

Le recrutement, quant à lui, a lieu en privé. Les rapports suggèrent que Isis utilise les plates-formes sociales de scouts recrues potentielles, puis les palefreniers par message privé. Hoffman dit que cette tactique est le plus souvent utilisé avec les femmes, qui ont tendance à être moins impressionnés par la propagande sanglante. Une femme jordanienne a parlé aux membres Isis sur les médias sociaux pendant 14 mois avant de se joindre.

comptes Suppression peuvent, temporairement au moins, en retrait de ces deux activités. Cependant, les mêmes partisans ont tendance à apparaître à plusieurs reprises. Un Isis-sympathisant qui a recréé son compte tweeté « laisser le kuffar vapeur des oreilles en colère [non-musulmans]. Je suis de retour avec mon dernier compte « .

Il est également peu probable que les suppressions de médias sociaux pourraient mettre un terme au recrutement tout à fait. Comme Kaderbhai souligne: «Les gens ont voyagé à combattre dans les guerres des autres avant l’Internet. »

Pendant ce temps, selon les initiés, Twitter, Facebook et Google ne sont pas disposés à être totalement ouvert sur la mesure dans laquelle ils coopérer avec le gouvernement américain contre Isis, par crainte d’autres États demandaient des faveurs similaires, ou les clients voient ils sont loin de neutre sur cette question au moins. Mais ils coopèrent, ce qui signifie que nous devrions nous attendre plusieurs délétions à grande échelle.

Dans un combat aussi idéologique que il est militaire, desserrant la mainmise de Isis sur son propre récit pourrait avoir d’énormes répercussions. Pas étonnant qu’ils sont en colère avec Dorsey et Zuckerberg.